rbre à oèmes
Pour les enfants et pour les raffinés

Recherche :  
 

Voici les messages et les poèmes qui nous ont été envoyés
( 4544 feuilles sur notre arbre ! )
pages résultantes :130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199
 
Tu peux aussi déposer une feuille
 

m@rine (Little Snoopy), le 23/02/2005

Bonjour à toutes et à tous !

Une éternité que je n'étais pas revenue me ressourcer auprès de mon arbre fétiche et de ses feuilles si douces remplies de poésie, cela me fait un bien fou, ça m'a véritablement manqué...
Il faut dire que depuis Août dernier ma plume était au repos, malgré maintes tentatives rien ne venait, à mon plus grand désespoir...
Je vous confie donc mon premier poème de cette année 2005 en espérant qu'il y en aura beaucoup d'autres !

Déracinée

Besoin d'écrire, cela faisait trop longtemps
Si longtemps que la blessure est là, latente
Ne reste en moi, qu'écorché vif, mon coeur d'enfant
Tant meurtri d'une absence omniprésente.

C'est la Mort qui soudain brise le cocon
Le bonheur éclate et bafoue l'insouciance
Ne pas accepter : vouloir vivre à reculons
Chercher l'innocence envolée : mon essence.

L'absence habille mes pensées entrelacées
D'une étrange folie qui dévore sa proie
Tenter de palper obstinément le passé
Ms le temps s'arrête puis me glisse entre les doigts.

Le vide a tout rempli et l'absence a tout pris
Elle a pris toute la place, tout l'espace
Des coeurs et des vies s'adonnant à la folie
Poussés par les maux et leur vicieuse audace.

Je voudrais t'écrire "papa", te dire au delà
De ma douleur que je suis si heureuse enfin
Que la Vie m'accorde le bonheur d'autrefois
Que je te dois tout, plus que la Vie c'est certain.

Mon coeur, l'ultime refuge des absents
Se consolera des bribes qui sont restées
Pour me guider sur le chemin des vivants
Mais, "papa", c'est ta mort qui m'a déracinée...

J'envoie mille félicitations à tous les petits poètes et mille bisous au jardiner.

@bientôt !

m@rine.

m@rine (Little Snoopy) , Rennes, 19 ans

 

 

Sebastien G, le 22/02/2005


Je taime comme un nuage
Tu es belle comme un coeur et tres sage
Tu es drôle comme un clown
Tu es amusante comme un âne
Mon amie je t'aime comme un fou
Tu es douce
Comme une ourse

Sebastien G , St-Étienne, 9 ans

 

 

Béryl, le 20/02/2005

Ah! Ce sont des fées
habillées de tulle
en conciliabule
dans la forêt brune
un soir de juillet
qui boivent du thé
de rosée de lune
dans de fins calices
de volubilis...

Béryl , , ans

 

 

Salut Héloïse, le 20/02/2005

Bravo pour votre site, il est super!

Salut Héloïse , Hégenheim, 10 ans

 

 

Petite Elise, le 19/02/2005

c'est trop trop trop trop bien le site surtout les poèmes

Petite Elise , , 9 ans

 

 

Valentine, le 19/02/2005

Ce matin je me suis réveillée les yeux tout fatigués
Je voulais profiter de ma journée qui s'annonçait ensoleillée.
J'ai donc décidé de me mettre sur pieds.
Trés grande ma surprise a été
De voir tous les arbres enneigés ;
Tout le jardin était blanc,
Je ne pourrais pas me rendre à l'étang.

Valentine , dardilly, 7 ans

 

 

Gwendoline, le 18/02/2005

L'anniversaire

il est presque midi c'est
l'anniversaire de Julie
le soleil brille il fait beau
c'est l'anniversaire d'enzo

des cadeaux à gogo
et de bons gâteaux
plein de bonbons
miam miam c'est bon

on souffle les bougies
on rallume la lumière
tout le monde est ébloui
ding dong! ça sonne
oh! c'est Pierre

Gwendoline , Angers, 12 ans

 

 
pages résultantes :130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199
 
Recherche :