rbre à oèmes
Pour les enfants et pour les raffinés

Recherche :  
 

Voici les messages et les poèmes qui nous ont été envoyés
( 4544 feuilles sur notre arbre ! )
pages résultantes :158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227
 
Tu peux aussi déposer une feuille
 

Laura, le 03/10/2004

Jeanne elle crâne!
Marie elle crie!
Agnès elle dit toujours yes!
Caroline elle crâne aussi!

Mais si je réfléchis Jeanne-Marie-Agnès-Caroline se sont que des filles!un peu aux garçons aussi!

Yannis vient de Nice!
David c'est le vide!
Aurélien il fait rien!
Antoni fais de la magie!

voilà les garçon vous faite plus la tête!

Laura , blois, 10 ans

 

 

Laura T, le 03/10/2004

La danse

Tu danses les claquettes avec des chausettes,
tu danses le tango avec ton chapeau,
tu danses tu danses,toutes les danses tu les danses,
que se soit le rocke,la valse ou autre,tu danses.

Laura T , Blois, 10 ans

 

 

Gaelle, le 02/10/2004

ma vie


j'ai envie de voler
dans les nuages
sans me préoccuper
de personnes

ma vie est un emprisonnement
j'ai envie de voir juste une fois
la vie autrement
sil vous plait rien qu'une fois

malheureusement liberté
pour moi n'existe pas
car je suis emprisonnée
et je ne comprends pas
pourquoi

on m'empeche de faire tous ça!

Gaelle , Chalons en Champagne, 13 ans

 

 

Elisabeth, le 01/10/2004

Depuis que je suis loin de toi,
Je suis comme loin de moi,
Et je pense à toi tout bas.

Si tu ne reviens pas
Qu'adviendra-t-il de moi?
Vraiment je ne sais pas.

La différence,
C'est ce silence parfois
Au fond de moi.

Tout ce qui a été ne sera plus jamais
Et je ne peux que pleurer
Oh! Reviens moi
J'ai tant besoin de toi
Que ce soit là-bas ou pas.

La différence,
C'est ce silence
Parfois
Au fond de moi.

Je m'en vais au bûcher,
Tu ne t'es pas rappelée
Que j'existais.

Il était une fois
Toi et moi
N'oublie jamais ça
Toi et moi.

Depuis que je suis loin de toi
Je suis comme loin de moi
Et je pense à toi tout bas.
Oh! Sois heureuse là-bas
Et ne m'oublie pas
Je veillerai sur toi.

Tout cela pour dire que sans amour on est rien. Je tenais quand même à préciser que certains passages proviennent de la chanson "Lettre à France" de Michel Polnareff dont je me suis inspirée pour écrire ce poème.

Elisabeth , Liège, 14 ans

 

 

Elisabeth, le 01/10/2004

Il y a longtemps, longtemps, si longtemps
Mon coeur vagabondait,
Il y a longtemps, longtemps, si longtemps
Je pouvais encore rêver
Maintenant
O douloureux présent je ne puis plus qu'aimer
Aimer et pleurer l'amour qui s'en va et la mort qui reste là
Viens, dépeêche-toi
Il y a longtemps, longtemps, si longtemps
Que je n'ai plus ri
Et il n'y a personne pour me pleurer
Viens, Mort
Qu'enfin cessent mes larmes
Qu'elles n'inondent pas le monde.

Elisabeth , Liege, 14 ans

 

 

Alicia G, le 30/09/2004

Amitié d'un jour


L'amitié, c'est aimer les gens comme ils sont nés,
L'amitié, c'est savoir céder, à tous les gens qu'on aime.

L'amitié qu'on a pour ses amis,
L'amour qu'on porte à sa famille,

Je voudrais remercier le jardinier

N'abandonnez pas ceux qui vous aiment,
La vie va toujours sur le même thème,

S'aimer entre nous,
c'est l'amitié d'un jour.




Je suis très touché Alicia. Et pour te remercier, je t'offre ce vers de Pablo Néruda poète Chilien : " Je ne suis qu'un poète et je vous aime tous".
Le jardinier

Alicia G , Lyon, 11 ans

 

 

Claire, le 29/09/2004

Réveille toi avec le sourir'
Et vis ta vie
Vis la,
Respir' la,
Goûte la,
Aime la !!!

Claire , Saint Etienne, 16 ans

 

 
pages résultantes :158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227
 
Recherche :