rbre à oèmes
Pour les enfants et pour les raffinés

Recherche :  
 

Voici les messages et les poèmes qui nous ont été envoyés
( 4544 feuilles sur notre arbre ! )
pages résultantes :167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236
 
Tu peux aussi déposer une feuille
 

m@rine + souvent appelée Little Snoopy, le 16/08/2004

Je vous envois mes 3 derniers poèmes, j'ai eu beaucoup d'inspiration hier, ouf elle est revenue !

En voici déjà un, les autres vont suivre !

Comment te dire
(à Massi, mon doudou !)

Comment te dire les mots
Que mon coeur retient
La tendresse d'un écho
Qui dessine notre chemin.

Comment te dire le vide
Que ton absence creuse en moi
Quand mon corps est aride
De ce si tendre « Toi ».

Comment te dire l'ivresse
Que notre amour-passion
Imprime comme une caresse
Jusqu'à la déraison.

Comment te dire l'espoir
Déposé dans ces mots
Quand mes jours sont trop noirs
Et mes nuits sans repos.

Comment te dire "je t'aime"
Autrement qu'en l'écrivant
Dans ces quelques poèmes
Qui se répètent trop souvent.

Comment te dire la douceur
De tes mots sur ma peau
Ces morceaux de bonheur
Qui effacent tout mes maux.

Comment te dire l'abandon
Que je t'offre en partage
Partageons la passion
Comme le plus beau des présages.

Comment te dire enfin
Ma tendresse, mon amour
Te le dire chaque matin
Jusqu'à la fin du jour...

Je t'aime.

Gros Bisous à tous en particulier à notre jardinier adoré, à ma p'tite Milie et ma p'tite Lou que je n'oublie pas !
A très bientôt !


m@rine + souvent appelée Little Snoopy , Pommerit Jaudy, 19 ans

 

 

Marc, le 12/08/2004

Je présente ici un de mes poèmes. Il me tient particulièrement à coeur.

REVE DU MONDE

Je veux aimer et vivre
Je veux vivre et aimer
Je veux que le monde change
Je ne veux plus de mal
Je veux que les barreaux des prisons se brisent

Pour laisser place à un monde
Un vrai monde
Celui de la paix de la liberté
Je ne veux plus de pauvreté
Je ne veux plus de malheurs

Je veux le Peuple de la Terre
Qui danse sous les lumières
La musique de l'univers
Je veux du soleil tous les jours
Je veux de l'herbe verte dans les plaines

Je veux du vent sur nos visages
Je veux des larmes de joie
Que disparaissent la dictature
La soumission la corruption
Que le ciel soit toujours bleu

Je ne veux plus de la mort
Je veux des étoiles et du bleu
Dans nos yeux plus d'angoisse
Plus d'anxiété plus de moquerie
Que s'ouvrent les fenêtres

De nos maisons
Je veux de l'espace dans nos têtes
Je veux de l'amour dans nos corps
je veux de la chaleur et du bonheur
Je veux notre infini

Je ne veux plus de famine
Plus de souffrance ni d'ignorance
Je veux de l'amitié
Je veux sentir l'air très léger
D'un nouveau jour

Pour le monde entier sans exception
Je veux pour tous la liberté
La solidarité la Paradis
je veux des coeurs libérés
Je ne veux plus de lourds secrets

Je ne veux plus de déclin
Je veux des images par milliers
Je ne veux plus de fin
Je ne veux plus de trèves
La terre entière un rêve

Marc , Ernée, 15 ans

 

 

Anne, le 04/08/2004

Je voulais dire à Marie-Odile (de Montpellier): ton poème: "Je n'ai pas un coeur de pierre" est très joli, j'ai beaucoup aimé!!! Et je ne vois pas pourquoi tu avais peur que les "lecteurs" se moquent de toi! Voila. Moi j'ai deja mis quelques poèmes sur ce super site. En ce moment je n'ai plus beaucoup d'inspiration!!
Bravo à tous les petits et grands poètes c'est merveilleux!!! bizou...

Anne , Champigny, 13 ans

 

 

Sitti, le 04/08/2004

Forêts

Les forêts oscellées constelleés et chantantes
Aux sources vertes dans le grès
Ailées d'écureuils fous fusant en flammes rousses,
Parcourus de cerfs aux ramures persillés,
De sangliers fouisseurs et sanguinaires,
Les forêts éclatées crépitant de tonnerre
Les forêts dénudées par la neige de l'hiver,
La forêt du printemps aux bourgeons vert tendre
Aérée et gracile en dessin japonais...

Forêts vibrantes, forêts du passé
Croassant de corneilles, éclairées des lumières pudiques
Adorables des primevères.
Ô forêt, dans ton mystère bruissant c'est là que je me sens à l'aise
Dans cette solitude mouvante vivant de bêtes délivrées
Lourdes d'yeux peureux et de souffles secrets
Au son des sources délirantes au toc-toc du pic-vert léger
Au soleil glauque des clairières
Dans les sous bois noirs épais dans cette humidité rampent les salamandres...

Sitti , Saint-Denis, 12 ans

 

 

Milie, le 02/08/2004

J'aime beaucoup beaucoup beaucoup le dernier poème de Lou! Je trouve tes poèmes de plus en plus intéressants ! C'est musical, poétique, passionné et c'est un trio parfait! Continue! =o)

Je suis entièrement de ton avis chère Milie, et même plus. Bravo Lou !
Le jardinier

Milie , St-Charles-Borromée (Québec) Canada, 18 ans

 

 

Manon.S ( en A), le 02/08/2004

Justine,
est une grande copine
je ne la reverais peut être plus,
et sa me tue.
On se connait depuis la maternelle,
jusqu'en 5 ème.
On a eu quelque dispute,
chuuuuuute !

Manon.S ( en A) , , 11 ans ans

 

 

Manon, le 02/08/2004

Petit enfant,
Vient dans mes bras
Et tu parleras.

Petit enfant,
Vient sur mon coeur
Et tu rencontreras le bonheur.


Petit enfant,
Et tu vivras étèrnèllement!

Manon , , 11 ans

 

 
pages résultantes :167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236
 
Recherche :