rbre à oèmes
Pour les enfants et pour les raffinés

Recherche :  
 

Voici les messages et les poèmes qui nous ont été envoyés
( 4544 feuilles sur notre arbre ! )
pages résultantes :170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239
 
Tu peux aussi déposer une feuille
 

Dorothée, le 23/07/2004

Les 4 saisons

Quand on commence l'année
C'est l'hiver à la rentré
On est désespérés
De savoir qu'il faut resortir gants bonnet et les caches nez!!!
Puis vient le printemps
Qui dure si peu de temps
Tois mois se sont écoulés
Que maintenant arrive l'été
Tout le monde heureux
Vive les barbecue La piscine la plage et le bikini
C'est la saison qu'on aime a la folie
Sauf quand il pleut
Maintenant l'automne
Les vacances terminés
C'est l'heure de l'école
Du stress et on a plus qu'a recommencé
Encore une nouvelle année

Dorothée , la bassée, 18 ans

 

 

Madelaine, le 22/07/2004

Soleil,précieux
viens ici pour nous montrer
le secret de voir.

Madelaine , Newmarket, 10 ans

 

 

Anne-Laure, le 20/07/2004

Merci Baby Wolf pour tes compliments ! J'ai pris connaissance de quelques uns de tes poèmes (je viens d'arriver sur ce site) et j'avoue qu'ils sont vraiment superbes, à pleurer ! Chargés d'émotions... A quand le prochain ?

Anne-Laure , Lambersart, 14 ans

 

 

Beauval dorothée, le 17/07/2004

La montagne

Que dire sur la montagne
Moi qui n’y suis jamais allé
Je voudrais tant connaître ce qu’elle peut apporter
Etre avec toi à sabrer le champagne
Dans ce jacousy en pleine été
Te regarder et me sentir aimée
Regarde ce ciel embrumé
Près de toi sur cet oreiller
Je veux y être éternellement à tout jamais
Le mystère de la montagne
Je ne le connais guère
Par contre celui du bagne
Je m’en souviens comme si c’était hier
L’amour qui nous unit
Et fort et sacré
Que ce soit pour moi ou pour toi un défi
De la vie à l’éternité
Dès fois je me dis cesse d’y penser
Vis au présent
Oublie le passé
Maintenant
Tu es jeune et belle
Tu es une petite rebelle
Pense à toi à ta vie
Oublie tous les mépris
Que t’inflige la vie !!!
La montagne
Penses-y à l’infini

Beauval dorothée , La Bassée, 18 ans

 

 

Baby Wolf (Lou), le 14/07/2004

WAHOU !!! je suis vraiment tres tres impressionnee par le poeme d'Anne-Laure, 14 ans ! je viens de le lire et j'en ai encore le souffle coupe ! absolument magnifique ! je ne sais pas si tu crois a ce que tu ecris, mais rien que la facon dont tu l'ecris peut faire que les autres y croient ! et tu sais ce que j'ai fait juste apres avoir lu ton poeme ? et ben j'ai regarde mes pieds ! si, si ! j'te promet ! alors continues comme ca, c'est vraiment beau !
gros bisous tout le monde !

Loulou

Baby Wolf (Lou) , l'hay les roses, 14 ans 1/2 ans

 

 

Baby Wolf (Lou), le 13/07/2004

COUCOU !!! Lou enfin de retour apres une longue abscence d'inspiration ! alors tout d'abord, plein de bisous, et de bonjours à tous les gens que je connais (little snoopy, milie, savanna, étoile d'un soir, laura, et bien sur, le jardinier !!) et donc, inspiration ou pas, voilà toujours mon poème :

Combien de temps avons-nous deja passé
à devoir vivre ainsi aux antipodes ?
j'ai l'impression qu'un siècle nous a séparés,
et que desormais l'amour ne s'ennonce que par code...

Combien de temps avons-nous encore à endurer
à continuer comme ça si loin l'un de l'autre ?
si seulement le temps consentait à accélérer...
non, les aiguilles tournent toujours au meme rythme sur le cadran de ma montre...

Combien de temps me reste-t-il dans ce monde,
realité cruelle, si difficile à comprendre ?
les mots "je t'aime" se comprennent des kilomètres à la ronde
hélas, nous sommes si loin, mais jamais je n'aurais peine à les entendre...

donc voila, merci au retour d'amour qui m'a donne brusquement l'inspiration pour lui dire combien je l'aime... et combien c'est dur d'etre séparés...
gros bisous à tout le monde ! je vous adore !!!

Loulou

Baby Wolf (Lou) , l'hay les roses, 14 ans 1/2 ans

 

 

Anaïs Piacard, le 13/07/2004

Prière

Entends-tu les cris des oiseaux
Désespérés d’aller plus haut ?

Entends-tu la Lune pleurer
Son impuissance à éclairer ?

Entends-tu le torrent gronder
De ne réussir à monter ?

Entends-tu l’arbre bruisser
De ne pouvoir se déplacer ?

Et entends-tu ce bout de chair
Qui bat à l’intérieur de moi,
Demandant à ses êtres chers
De bien s’entendre pour une fois.


3 juillet 2004

Anaïs Piacard , Genval (Belgique), 17 ans

 

 
pages résultantes :170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239
 
Recherche :