rbre à oèmes
Pour les enfants et pour les raffinés

Recherche :  
 

Voici les messages et les poèmes qui nous ont été envoyés
( 4544 feuilles sur notre arbre ! )
pages résultantes :177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246
 
Tu peux aussi déposer une feuille
 

Camille R, le 16/06/2004

Seul ou triste,
Qu'importe.
Je suis loin de toute hélice qui m'emporte.
Ici ou là - bas,
Je ne me souviens pas.
Je peux être orgueuilleux,
Cela aura peu
D'effets sur moi.
Et quand viendra le temps,
Tout là haut dans le ciel,
Je sentirai la douce brise du vent.

Camille R , Lalinde, 11 ans

 

 

Miléna M, le 16/06/2004

Voici un de mes poèmes tirées de ma
créativité poétique.
Mais tout d'abord, j'aimerai dire que ce site est génial et les poèmes aussi. Bravo!! Car c'est vrai que la poésie m'a toujours
passionnée, et là, je suis servie.
Encore merci!

L’œil

Face voilée par un iris bleuté
Il écrit un océan

Il s’élance d’un bond
Dans l’espoir de naître

Sa rétine maligne
Étendant son regard

Une perle se crée
Au soleil éclatant

Sortant de ses gonds
D’un coup de maître

Suivant sa ligne
Avec des yeux hagards

Il tente de scruter
Le bonheur cristallin

Qui s’étend jusqu’aux cils
A la moindre humeur vitrée


Miléna M , Paris, 16 ans

 

 

Lolo, le 16/06/2004

Mon papa,

Mon papa est beau comme un soleil brillant,
Et c'est pour ça que je l'aime, même à trente ans.
Je l'aimerais toute ma vie
Même à sa mort, je penserai à lui.
De toute façon c'est mon papa
Je suis sa chair et son sang
Et maintenant, je dis en approuvant
Bonne fête papa.

Lolo , Lesigny, 13 ans

 

 

Gaëlle L, le 16/06/2004

Des paroles de douceur,
Des moments de bonheur.
Des regards échangés,
Un zeste de complicité.
Des étoiles dans les yeux,
La joie d'être deux.
Main dans la main,
Suivre le même chemin.
Des rêves plein le coeur,
Que du plaisir, aucune rancoeur.
Aimer et oublier
Les blessures du passé.
Juste la magie de l'amour,
Une belle vie pour toujours.

Gaëlle L , Tampon, 15 ans

 

 

Solenn, le 14/06/2004

L’amour d’une vie s’imagine quand il n’est pas là.
Mais l’imagination n’est pas à la hauteur de la réalité du verbe aimer.
Les sentiments ne s’imaginent pas, ils se vivent …
Aimer, ressentir,
Le temps, les larmes, les rire,
Les regards, câlins, bisous avec xxl,
Cadeaux, amour, « je t’aime »,
Jalousie, joie, pour la vie,
Pour toujours…
Mais l’amour, toujours l’amour, unique sentiment dangereux, …,
l’âme en sentiments d’amour.

Solenn , Rennes, 14 ans

 

 

Diaz, le 13/06/2004

Il était une fois deux femmes
Qui ne s'étaient jamais rencontrées.
L'une dont tu ne te souviens pas,
L'autre que tu appelles "Maman".
Deux vies différentes
Dans l'accomplissement d'une seule, la tienne.
L'une fût ta bonne étoile,
L'autre est ton soleil.
La première te donna la vie,
La seconde t'apprit comment la vivre.
La première créa en toi le besoin d'amour,
La seconde fut là pour le combler.
L'une te donna tes racines,
L'autre te donna son nom.
La première te transmit ses dons,
La seconde te proposa un but.
L'une fit naître en toi l'émotion,
L'autre calma tes angoisses.
L'une reçut ton premier sourire,
L'autre sécha tes larmes.
L'une t'offra l'adoption,
C'est tout ce qu'elle pouvait faire pour toi.
L'autre pria pour avoir un enfant,
Et Dieu la mena vers toi.
Et maintenant quand en pleurant
Tu te poses l'éternelle question,
Héritage naturel ou éducation,
De qui suis-je le fruit ?
Ni de l'un ni de l'autre mon enfant,
Tout simplement de deux formes différentes de l'AMOUR.

Diaz , Marseille, 12 ans

 

 

m@rine + souvent appelée Little Snoopy, le 13/06/2004

Voilà mon tout dernier poème, je viens tout juste de l'achever j'espère qu'il vous plaira !

Mots passionnés
(à Massi)

Je libère à nouveau les mots pour te les dire
Et te les écrire à l'encre de notre amour
A l'encre de notre bonheur et de nos rires
Et de l'espoir que tu me donnes au fil des jours.

Je pourrais te dire des milliers de « je t'aime »
Les graver partout pour que jamais tu n'oublies
La vérité de mon amour dans mes poèmes
La sincérité de ces mots que je t'écris.

Mon coeur, lui, savait qu'il t'aimait bien avant moi
Comme ton baiser qui me l'a dit avant tes mots
L'amour est discret mais s'avoue avec éclat
Dans l'étreinte inattendue brisant le repos.

Tu remplis tant ma vie d'un si tendre bonheur
Mes larmes s'effacent emportant mes idées noires
Comblée à chaque instant d'une intense douceur
Je réapprends à aimer, à garder espoir.

Si peur de t'écrire toujours les mêmes rimes
Je ne voudrais surtout pas que mes mots te lassent
Alors je volerais les paroles intimes
Te les murmurerais avec un brin d'audace.

Je me languis tant de toi, de ta peau si douce
Des courbes de ton corps attisant le désir
Brillant dans mes yeux et qui jamais ne s'émousse
Au son évocateur d'un audacieux soupir.

Tu m’apprends l'amour, l'incandescente fièvre
De frôler de trop près tous les grains de ta peau
Effleurés de mes mains, de mes timides lèvres
Qui n'osent pas encore t'avouer tous les mots.

Au creux de tes bras tu as fait naître la femme
Peu à peu elle s'éveille avec tout ton amour
Je garderai au fond de moi, d'enfant, mon âme
Et me nourrirai de toi, de nous, chaque jour.

Je voudrais tout de dire de ma tendre écriture
Qui s'abandonne à toi, à l'ivresse d’aimer
Mes larmes fragiles, mes amères blessures
Se noient peu à peu dans ces mots passionnés.

Gros bisous à tous !
@+++



m@rine + souvent appelée Little Snoopy , Pommerit Jaudy, 19 ans

 

 
pages résultantes :177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246
 
Recherche :