rbre à oèmes
Pour les enfants et pour les raffinés

Recherche :  
 

Voici les messages et les poèmes qui nous ont été envoyés
( 4544 feuilles sur notre arbre ! )
pages résultantes :184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253
 
Tu peux aussi déposer une feuille
 

Vanessa, le 25/05/2004

Mon ange

Un jour, il y avait un ange
Ce jour, il chamboula mon existence.
Pourtant, ce n'était qu'un ange
Mais un ange à aimer.


Cet ange me fit en signe.
Je suis montée ,
Le voir, le regarder
Pour voir à mes yeux ce que c'est d'aimer.

Il me fit un sourire ,
Me dit tout bas :
« Viens avec moi ! »
Je n'ai pas pu y résister ,
car toi, mon ange
Tu est le seul que je peux aimer.

Vanessa , Iles-de-la-madeleine, ans

 

 

Juju, le 24/05/2004

Maman,

Maman tu es belle commme une hirondelle
Intelligente comme une savante
Si j'étais jardinière je te donnerais des fleurs
Mais comme je suis écolière je te donne mon coeur
Maman je t'aime je t'adore tu es de l'or

Juju , , ans

 

 

Anaïs, nana pour les intimes, le 22/05/2004

Je l'aime...
Je sais c'est anodin
Et puis c'est vrai,
J'en aimerai encore des milliers
Seulement lui,jamais,jamais,
Je ne l'oublierai...
Il est mon soleil,
Ma vie toute entière
Sans lui je n'avancerais,
Sans lui je ne penserais,
Sans lui je ne respirerais...
En résumé,
Sans lui je ne vivrais


Gros zoobi à tous !
Nana ...

Merci Nana de laisser ton adresse courriel afin que je puisse t'écrire.
Le jardinier

Anaïs, nana pour les intimes , Savigny sur Orge, ans

 

 

Marine plus souvent appelée Little Snoopy, le 22/05/2004

Plume amoureuse
(à Massi, mon tendre amour)

Vouloir écrire à nouveau pour libérer les questions
Retrouver peu à peu le repos au creux d'un mot, d'une émotion
Ressentir la paix m'envahir comme un souffle de vie
Et faire renaître les rires au coeur de mes écrits.
Trop seule et perdue dans mon triste désert
Abandonnée et vaincue par mes amours amères
Je n'avais plus l'espoir pour me faire avancer
Et je broyais du noir au fin-fond de mes pensées.
Puis l'amour a surgi comme le soleil en hiver
Dans mon coeur meurtri devenu solitaire
A présent amoureux il renaît de ses cendres
Un bien-être ambitieux pour âme trop tendre.
Je retrouve la douceur dont j'ai tant besoin
Je respire le bonheur qui désormais nous appartient
Je me battrai sans limite pour te garder près de moi
Pour que jamais ne me quitte la tendresse de tes bras.
Je pourrais t'écrire des lignes sans me lasser jamais
Te faire comprendre les signes de mes yeux satisfaits
Qui te diront toujours et encore mon amour sincère
Et parcourront doucement ton corps de regards, de mystères.
Savourer chaque seconde comme si les jours étaient comptés
Crier sans cesse au monde l'intense ivresse d'aimer
M'abandonner corps et âme à l'amour qui m'étourdit
Et retenir la si fragile flamme de mon coeur adoucit.
Me délecter du bonheur comme d'un fruit trop rare
Comme d'une douce liqueur apprivoisant le hasard
Et délivrant à nos corps le secret des passions
Les voluptueux sorts perturbant nos raisons.
Saurais-je trouver les mots pour te dire mon amour ?
Te murmurer le tendre écho de nos plus beaux jours
Vouloir t'apprendre par coeur mais conserver le mystère
Etrange paradoxe des heures où la tendresse est sincère.
Tes yeux tendres et bruns me disent que tu m'aimes
Des regards divins où je lis les poèmes
Ta peau douce, ensoleillée me parle d'amour
Et perturbe mes pensées au fil des jours.
Je prends le bonheur déposé sur tes lèvres
J'y goûte avec l'ardeur qui me donne la fièvre
Un baiser volé ou une caresse furtive
Un regard amouraché d'une tendresse émotive.
Je panserai mes blessures et noierais le désespoir
J'oublierai mes ruptures et mes idées trop noires
Je bannirai les mensonges qui empoisonnent mes heures
Je libérerai mes songes pour y faire entrer ton coeur.
Ma plume est inépuisable quand elle parle de toi
Des mots apprivoisables pour suivre tes pas
Mon encre, nourrie de bonheur, est désormais heureuse
Pour écrire encore la douceur de ma plume amoureuse...
Hamleghk... (je t'aime)

Gros bisous à tous !
Bon courage à ceux qui passent des examens.
Merci jardinier pour tes mots toujours adorables (pardonne la longueur de ce poème...)

A bientôt je l'espère !

Marine plus souvent appelée Little Snoopy , Pommerit Jaudy, ans

 

 

Pierre H, le 22/05/2004

Un enfant

Un enfant c'est petit
Un enfant c'est fait par un couple
Un couple c'est
Un homme et une femme
C'est la femme qui porte le bébé
Le bébé c'est un petit enfant

Pierre H , Paris, ans

 

 

Louise R, le 22/05/2004

L'école

C'est très important.
Quand j'entends
Quelqu'un dire que ça sert à rien,
Je lui dit:
"Tu n'a qu'a échanger une journée avec un petit Marocain
Qui lui, ne se plaindra pas
Et qui réalisera son rêve.
Toi, tu souffriras,
Comme il le faisait la veille."
Alors, tout le monde se tait
Et pense à ces enfants
Qui n'ont qu'un seul rêve, qui nous,
Nous paraît bizarre: ETUDIER, savoir lire, écrire et compter!
La liberté, en fait.

Louise R , MONTPELLIER, ans

 

 

Milie, le 18/05/2004

Celui-ci, j'en suis particulièrement fière alors j'espère qu'il vous plaira =o)

La spectatrice

La différence s’installe
Alors que je regarde
Telle une spectatrice ambulante
Je reste là, en attente.

Les bourgeons peuvent éclatés
Les écoliers s’égayer
Je resterai impassible
Portée par la brise.

Mon âme s’envole
Ma raison dégringole
Le sablier s’écoule
Et les nuages roulent.

J’entends les enfants babiller
Des hommes s’emporter
Mais je demeure lointaine
Emprisonnée par l’Ébène.

Mes ailes flattent le vent
C’est la venue du printemps
Je suis tel un monarque
Que jamais l’on ne traque.

Milie , St-Charles-Borromée (Québec) Canada, ans

 

 
pages résultantes :184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253
 
Recherche :