rbre à oèmes
Pour les enfants et pour les raffinés

Recherche :  
 

Voici les messages et les poèmes qui nous ont été envoyés
( 4544 feuilles sur notre arbre ! )
pages résultantes :185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254
 
Tu peux aussi déposer une feuille
 

Faustine, le 17/05/2004

Silence<

Au lever délicat du soleil, je me réveillai.
Dehors, le silence parfumé de fleurs printanières
Vantait sa grandeur.
J'écoutais le silence, je fermais les yeux...
Il me parlait des valses qu'exécutait le vent
Accompagné par le bruissement des feuilles du grand platane.
Il me parlait de la chance qu'il avait d'être installé ici,
Entouré de tranquillité.
Il me parlait aussi de la vue qu'il avait sur le village,
En bas.
Il me parlait de tout, il confiait son bonheur
Et j'y goutais avec un plaisir intense
Et j'adoptais le silence
Et j'étais heureuse.
J'avais trouvé quelqu'un, un ami,
Qui me parlait de ce qu'il voyait et entendait
De façon naturelle.
Car moi, je n'entends plus rien.
Je ne vois plus rien.
Je ne goûte plus qu'au plaisir du Silence...

Faustine , Marseille, ans

 

 

Angèle, le 16/05/2004

Demain...

J'ai mis dans ma musette ma plume,
Du papier, de l'encre dans une fiole
A manger, à boire, quelques bricoles
Et je m'en vais loin de cette brume
Loin derrière moi cette grisaille
Cet air impur, cet Incessant bruit
Les gens pressés, le temps qui les fuit
Cette fourmilière et cette pagaille

Je prends le chemin des vastes plaines
Des forêts qui tendent vers le ciel
Leurs branches d'une façon telle
Que le ciel, ému, les fait sienne

Je marcherai dans les vertes prairies
Je dormirai dans les champs de fleurs
Dont le parfum et les douces couleurs
Me feront oublier qui je suis

Quand les rossignols au petit matin
Chanterons en cœur pour me réveiller
Je laverai mon visage de la rosée
Cristalline au parfum de Jasmin

Je regarderai pendant des heures
Les gouttelettes d'eau qui dans le ciel
Peignent en nuance une aquarelles
Qui dans la vie puise ses couleurs

Je suivrais les tourtereaux du regard
Et les papillons qui de fleur en fleur
Accomplissent la danse du bonheur
Qui donne au monde un goût de nectar

Je contemplerai les champs d'iris
Les fontaines fraîches, les cloches de muguet
Les clous de girofle, les bancs d'œillets
Et l'herbe verte qui le sol tapisse

Le Soleil traînant sa longue chevelure
Pour contempler, ne serai-ce qu'un instant,
Les étoiles brillant au firmament
Qui le ciel ornent d'une belle parure

Les rivières descendant des hautes cimes
Les bouquets de lys fleurissant le soir
Que compose la nature pour pouvoir
De son poème parfaire la rime

Ô tulipier au sourire angélique
Ô brise du printemps au parfum musqué
Ô ciel azur de nuages parsemé
Et vous rosier aux couleurs féeriques

Ô mont et cimes surplombant les clairières
Ô Lune d'argent et astres vagabonds
Ô forêt vertes, ruisseaux et buissons
Ô fleurs naissantes sur les rives des rivières

Ô beautés qui les rochers font pleurer
Ô feuilles: vertes et ambrés leurs couleurs
Ô fruits d'éden d'exquise saveur
Que n'alliez vous pas égayer ma cité

Demain, je retrouve mon foyer
Je changerai les couleurs de ma ville
Je répandrai les odeurs dociles
J'arracherais ces clôtures rouillées

Je marcherai tout le temps sans répit
Dans chaque ruelle de chaque quartier
Je prêcherai l'amour et chanterai
Les balades que les oiseaux m'ont appris

Je rappellerai les plaisirs oubliés,
Donnerai à la vie des couleurs de fête,
Montrerai comment le temps on arrête
Quand on s'arrête pour admirer la beauté

Angèle , Paris, ans

 

 

Tride Aphrodite, le 15/05/2004

J'ai beaucoup aimé ''Le vent emporte les feuilles mortes'' qu'a écrit ''Un autre'' (super pseudonyme, soit disant passant). C'est très personnel, proche de mon état d'esprit, et le poème dégage un sentiment inexplicable, sensationnel... Je trouve admirable qu'on arrive presque à inventer un sentiment comme la fait ''Un autre''. C'est très difficile de m'émouvoir, seul Charles Baudelaire a vraiment réussi à le faire, mais je crois que je vais réviser mon jugement...
Ah oui! Ce que j'aime beaucoup aussi, c'est qu'on ne peut pas deviner du tout qui ce cache derrière ''Un autre'': c'est universelle. Et au fond, c'est ça la poésie, non ?
Avec beaucoup d'amitié.
Tride Aphrodite.

Tride Aphrodite , Asnières sur Seine, 12 ans

 

 

Idrylle, le 14/05/2004

Tu es l'eau qui me désaltère.
Sans toi je suis comme un arbre sans ses feuilles nu et monotone.
Si tu me laissais mon coeur s'arêterait.
Thomas
Tu es mon soleil cette rose qui m'émerveille.
Pour l'éternité je t'aime.

Pour Thomas .(Celui pour qui mon coeur bat chaque jour)

Idrylle , , ans

 

 

Clément . G, le 14/05/2004

Premier poème


Il viendra des pluies douces et de l’odeur de la Terre
Et des cercles stridents de vives hirondelles

Des grenouilles aux mares qui chanteront la nuit
Et des pruniers sauvages palpitant de bonheur

Les rouges-gorges enflant leur plumage de feu
Siffleront à loisir perchés sur les clôtures

Et nul ne saura rien de la guerre qui fait rage
Nul ne s’inquiètera quand en viendra la fin

Nul ne se souciera qu’il soit arbre ou oiseau
De voir exterminer jusqu’au dernier des hommes

Et le printemps lui-même en s’éveillant à l’aube
Ne soupçonnera pas notre éternelle absence

Clément . G , 69140 Rillieux La Pape, ans

 

 

Kim, le 13/05/2004

Voila c'est une ballade que j ai du faire pour le cours de français la semaine derniere et j ai eu un 9/10 lol ;)


Lettre à Sacha..

L’été dernier on s’est rencontré.
Tu m’as regardé et m’as parlé.
Nous, nous sommes liés d’amitié et plus si affinité.
Tu m’as enlacée, tu m’as embrassée.
Les yeux fermés, les larmes ont coulé.
Notre amitié s’est envolée.
Je t’ai oublié, tu m’as oublié
Amours instants, Amours passés…

J’ai rencontré une autre personne.
J’ai retrouvé l’amour passé.
Toi aussi, tu aimais une autre personne.
Tu as retrouvé l’amour passionné.
Mais ton souvenir en moi, résonne.
On a appris à se ressembler, on s’est quitté.
J’aurais voulu qu’on se pardonne.
Amours instants, amours passés…

J'essaie d'oublier mais je n'y parviens pas
Chaque moment passé
Chaque trace de ce passé ne s'efface pas
Je n'ai rien oublié
Je sais que ce n'est qu'un rêve en moi
Auquel je suis accroché
Quoiqu’il en soit
Amours instants, amours passés…

Je t’ai retrouvé et tout à changer
Maintenant je vois en toi ce qui manque en moi.
Je recommence à voler, à m’amuser, à rêver
Amours instants, amours présents…

Kim , Ecaussinnes (belgique), ans

 

 

CIndy, le 13/05/2004


J'aime les fleurs pour leur fragilité
Leurs couleurs et leurs odeurs
J'aime les fleurs pour leur délicatesse
Leur beauté éphémère et leur caractère
Jolies fleurs merci pour ce spectable
Qui régale mes yeux
Jolies fleurs merci pour votre parfum
Qui régale mon nez
Joles fleurs merci tout simplement
d'exister pour éveiller mes sens

CIndy , Fontenay-aux-roses, 9 ans

 

 
pages résultantes :185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254
 
Recherche :