rbre à oèmes
Pour les enfants et pour les raffinés

Recherche :  
 

Voici les messages et les poèmes qui nous ont été envoyés
( 4544 feuilles sur notre arbre ! )
pages résultantes :215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284
 
Tu peux aussi déposer une feuille
 

Hélène S, le 29/05/2003

Parce que "il est peu et de réussites faciles et d'échecs definitifs" (Marcel Proust)

Entre deux buissons de laurier.

I

Combien de saisons seront mortes,
Sans que mon amour ait pâli ?
Combien auront passé ma porte,
Sans que j’ai seulement souri ?

Combien d’arômes fleuriront,
Tandis que mon coeur saignera ?
Combien de mes amis fuiront,
Sans que je retienne leurs pas ?

II

Je sais, je t’ai aimé trop fort.
Bien trop fort pour mon cœur d’enfant.
Mais cet amour, que je veux mort,
Sera le dernier pour longtemps.

Plus de ces amours ridicules,
Les aubes baignées dans l’espoir
Et les trop blessants crépuscules,
Plus de ces amours aux cœurs noirs.

III

Ce soir on creusera le trou,
Et j’irai à l’enterrement.
Ce soir on enfouit ce « nous »,
« Nous » qui n’existait pas vraiment.

La terre juste retournée,
Aura le goût du renouveau,
On y posera un œillet,
Blanc comme le cœur des agneaux.

Entre deux buissons de laurier,
La tombe est prête et elle t’attend.
C’est sous l’œil sage du noyer,
Que tu resteras maintenant.

IV

- Enfin, courage ! Jeune amie !
Qu’est ce qu’il te prend de divaguer ?
La mort est passée par ici,
Il ne reste qu’à l’enterrer.

- J’ai des regrets, des souvenirs.
Pleins d’amertume et de bonheur,
Je n’arrive pas à en finir
Et rester seule en mon malheur.

Je crois que tout est bien fini
De cet amour, en long, en large,
Mais que reste-t-il de ma vie,
Quand le bonheur y reste en marge ?

O, j’ai beau croire en ma fierté
- Et le cercueil au fond descendre,
Je l’ai déjà trop enterrer :
Il renaît toujours de ses cendres.

23/05/03

Hélène S , Margut (Ardennes, pays de Rimbaud), 14 ans

 

 

Marine plus souvent appelée Little Snoopy, le 29/05/2003

Je voudrais encore une fois témoigner mon admiration grandissante pour tous les poètes de cet arbre absolument magnifique (encore merci cher jardinier !).
Tout d'abord, un énorme bravo à Ornella pour "Je pars..." et à Hélène Solot pour "Le père à l'enfant". Quel bonheur de vous lire à nouveau, cela faisait si longtemps. Ornella, ton poème est vraiment bouleversant, je l'ai beaucoup aimé et j'aime le lire et le relire encore, on se sent vraiment emporté par tes mots. Au plaisir de te relire à nouveau.
Bravo également à Marie-Eve et Fabiola qui écrivent des merveilles ainsi que ShookOnes, Marjorie, Menant et Dab que j'adore.
Je voudrais également souhaiter la bienvenue à Daymangelus (c'est extra ce que tu écris !) ainsi qu'à Gwendoline.

Voilà !
A très bientot avec un nouveau poème j'espère !
bizzzous à tous
@+++

PS : Jardinier, pourrais-tu me transmettre l'adresse courriel de Dab si tu l'as, merci.
Je t'embrasse.

Marine plus souvent appelée Little Snoopy , Pommerit Jaudy, 18 ans ans

 

 

Caliskan, le 29/05/2003

Laissent les feuilles où elles étaient,
on vous laissera aller jusqu'à la paix.
laissez les arbres où ils étaient,
on vous donnera la joie d'aller plus loin.
Et comprenez
Ce message est pour désigner que la nature existe
Pour vivre en paix
Ne rien abandonner de si proche
que l'arbre qui nous a aidé.

Caliskan , gilly, 11 ans

 

 

Dab, le 28/05/2003

Salut Lila, c'est très gentil de ta part pour le compliment, ça me fait vraiment plaisir!!...Hélène Solot, j'aime beaucoup ton poème ''Le père à l’enfant'' et Gwendoline Le Luherne, ton poème ''Amour Impossible''...j'aime vraiment beaucoup!!!
Dab la fille qui a du tonnerre dans la tête!!!

Dab , Montreal, 14ans et d ans

 

 

Suzanne Gignoux, le 28/05/2003

Ma maman accrostiche

Maman chérie,
Amour de toujours.
Maman chérie,
Amour de ma vie.
Ne te dis pas que je ne t'aime pas !

Suzanne Gignoux , gif sur yvette, 8 et demie ans

 

 

PARK, Dong-June, le 28/05/2003

Au Printemps


Le soleil brille,

Les feuilles mortes repoussent,
C'est une belle journée.
Il y a des poissons qui sortent de leur maison.
Les fleurs qui était fatiguées en automne repoussent.
Les petits nuages balancent dans le ciel.
Les gouttes d'eau remontent dans le ciel grace au rayons du soleil.

PARK, Dong-June , Antony, 6a ans

 

 

Millet Emilie, le 28/05/2003

Je sens

Je sens des parfums,
odeur jasmin,
je sens de l'encens,
odeur océan,
je sens une odeur, de fraîcheur,
je sens une mauvaise odeur,
c'est celle de l'horreur,
je sens venir l'inspiration.

Millet Emilie , La Roche, 11 ans

 

 
pages résultantes :215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284
 
Recherche :