rbre à oèmes
Pour les enfants et pour les raffinés

Recherche :  
 

Voici les messages et les poèmes qui nous ont été envoyés
( 4544 feuilles sur notre arbre ! )
pages résultantes :222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291
 
Tu peux aussi déposer une feuille
 

Menant, le 24/05/2003

Les arbres ont grandi;
Longtemps, je suis partie.
Le temps d'un soupir,
Celui d'un sourire,
Et je reprens ce sentier
Qui me ramène à l'espace d'un secret.

Les arbres ont grandi;
Longtemps, je suis partie.
Au nom du coeur,
Celui de la rancoeur,
Pourquoi même lorsque l'on aime
Il y a toujours des problèmes ?

Menant , Revel, 13 ans

 

 

Léonie, le 24/05/2003

dans mes yeux, tu habites
dans les tiens, je me perds

Léonie , Ingré, 16 ans

 

 

Marine plus souvent appelée Little Snoopy, le 24/05/2003

Tout d'abord je voudrais souhaiter un très joyeux anniversaire à Sophie (avec un jour de retard, excuse-moi!). Que ce nouveau printemps t'apporte joie, bonheur, réussite, amour et inspiration!

Je voudrais ensuite passer des tas de bravo, tous les poètes de cet arbre sont si talentueux que je pourrais envoyer des milliers de feuilles remplies de bravo et d'admiration, vous êtes géniaux!
Bravo à Marie-Eve pour son sublime poème "Voix inconnue", mon passage préféré est "Qu'elle m'a fait tomber en amour avec toi", c'est si joli! Bravo aussi à Milie, Malorie, "Le dernier souvenir" est vraiment émouvant.
Enfin je voudrais dire à Mélanie que son poème "Tes bras, maman" m'a totalement bouleversé, j'en ai pleuré tellement ce poème est beau, tourmenté, émouvant, vraiment bouleversant... C'est comme un cri au secours, un appel désespéré... Que d'émotions chère Mélanie.
Au fait, le poème "Les Séparés" n'est pas de moi mais de Marceline Desbordes-Valmore, je tenais à le rectifier.
Dab, je voudrais te remercier ENORMEMENT pour le si joli poème que tu m'as écris, il est génial je l'adore, ça m'a fait très très plaisir. Je voulais t'écrire par mail mais j'attends que le jardinier me transmette ton adresse.

Voilà!
@+++
bisous à tous.

Marine plus souvent appelée Little Snoopy , Pommerit Jaudy, 18 ans

 

 

Dab, le 23/05/2003

En scène !

Depuis... oh ! Depuis longtemps, je pratiquais ! J'avais pratiqué toute une année !... Mais maintenant me voilà devant un public, devant une foule de monde. J'allais dire mes phrases, mes mots... j'allais faire mon spectacle ! Je montais sur la scène le cœur qui me débattais à tout rompre ! Un moment de ma vie que j'allais me souvenir pour longtemps ! Mais là, je ne me souvenais plus... plus de mes mots, de mes phrases ! J'Avais les pied dans les plats. Je regardais tout le monde qui m'applaudissait... et je ne savais plus quoi faire ! Alors je pris toute ma tête, toute mon âme et je me suis pris. J'ai parlé, j'ai récité mes phrases, mes mots ! J'étais fière de moi !
Quand j'ai eu fini de me vider le cœur de ce que je voulais crier, chanter, dire... On m'a acclamée ! Je voulais recommencer... Pour moi, ce n'était qu'un début !!!

Dab , Montreal, 14 ans

 

 

Le jardinier, le 23/05/2003

Message pour Sophie (F4)

En ce jour anniversaire, et au nom de tous les petits poètes, l’arbre à poèmes m’a chargé de t’envoyer nos vœux les plus chaleureux pour une nouvelle année de douceur, de joie et de poésie. Joyeux anniversaire Sophie !

Le jardinier , , ans

 

 

Marie-Ève, le 23/05/2003

Voix inconnue

J'entendais une voix
Qui me parlait tout bas
Comme à une amie
Alors que cette voix
M'était totalement inconnue

Un jour, elle est revenue
Elle m'a parlé de toi
M'a dit que je devais t'aimer
Alors que tout ce que je savais faire
C'était t'ignorer

J'ai alors découvert
Que cette voix
Elle t'appartenait
Elle était si merveilleuse
Qu'elle m'a fait tomber en amour avec toi...

Marie-Ève , Montréal, 11 ans(dan ans

 

 

Stéphane Paradis, le 23/05/2003

Ma lumière


Ivre de chagrin
J’étais
Suivi de peur
J’étais
Perdu dans le malaise
J’étais

Fendu par l’amour perdu
J’étais

Hanté par le désespoir
J’étais
Fatigué de tous les cris
J’étais

Aveugle du bon dans la vie
J’étais

Prêt à mourir
J’étais

Mais je t’ai découverte, une lumière dans le noir
Et tu m’éveilles de mon sombre sommeil
En amour
Je suis.

Stéphane Paradis , Edmonton, Alberta, 12 ans

 

 
pages résultantes :222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291
 
Recherche :