rbre à oèmes
Pour les enfants et pour les raffinés

Recherche :  
 

Voici les messages et les poèmes qui nous ont été envoyés
( 4544 feuilles sur notre arbre ! )
pages résultantes :226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295
 
Tu peux aussi déposer une feuille
 

petite puce, le 20/05/2003

Je voulais juste encourager ma meilleure amie dab pour ses beaux poèmes qu'elle nous envoie chaque jour. Ton amie la puce

petite puce , , l'age de r ans

 

 

Alexandra, le 20/05/2003

Coucou,
Je félicite tous les enfants qui ont ecrit ces magnifiques poèmes et fait ces beaux dessins!!!!!!!!!!

Alexandra , Lille, 10 ans

 

 

Marie-France Ferrand, le 20/05/2003

Hiver
La nature a revêtu son hivernale parure
et dehors c'est la froidure.
La neige tombe à gros flocons,
Boules de neige et manteau blanc
Font le bonheur des enfants.

Le rouge-gorge s'enhardit sur le bord de la fenêtre.
Il cherche du gras ou bien des miettes
car pour lui c'est la disette.
La neige tombe à gros flocons,
Boules de neige et manteau blanc,
Demain viendra le printemps !

Marie-France Ferrand , Orsay, ans

 

 

Eva, le 20/05/2003

Pourquoi la vie est-elle si dure....?
Comprend-t-elle ce que nous souffrons ?
Croit-elle que Notre cœur à une armure ?
Eh bien... Il n'est pas fait de béton....

En fait, ce n'est pas juste à toi que j'en veux
Mais au secondaire un peu
Il va détruire mes amitiés
Puisque nous allons tous nous séparer...

Je dois maintenant suivre le chemin
Même si je n'ai pas envie de lâcher vos mains
Tous le monde se quitte
Et ça passe trop vite ....

.Ceux qui en pleurent, souffrent beaucoup...
Mais d'autres, eux, oublient tout

Eva , Bordeaux, 15 ans

 

 

Marine plus souvent appelée Little Snoopy, le 19/05/2003

Voilà le tout dernier, tout frais, tout beau, nouveau-né tout juste sorti de ma plume.

Morceau de rêve

Rêve, rêve … emmène-moi encore au cœur du mystère
Porte-moi jusqu’au bout de ce songe éphémère
Songe, songe … ma rêverie solitaire
Guide mes pas si jamais je me perds.

Désir chimérique, passionnel, envole-moi encore
Vague pensée qui se déchaîne, divague et se tord
Au creux d’un esprit torturé et d’un étrange corps
Songe … jette-moi à nouveau ce délicieux sort.

Ces multiples images qui me viennent à l’esprit
Celles qui défilent et qui apaisent mes cris
Elles me dessinent du rêve sur le fond de ma vie
Elles m’entraînent et endorment mes insomnies.

Quelques heures à rêver une nuit d’illusions
Quelques nuits à penser ma méditation
Enlève-moi encore, amène-moi l’émotion
Rêverie, ma folie où se meurt la raison.

Découvrir mon visage de croqueuse de rêves
La peau diaphane et des brûlantes lèvres
Prêtes à mordre dans le songe et adoucir la fièvre
Pour combler la nuit blanche qui enfin s’achève.

Songe : mon rêve organisé, trié, rangé
Les tendres images et l’écho tourmenté
Des pleurs et des cris qui m’ont tant blessée
Et la douceur de ces yeux, de cette peau partagée.

Croque mon rêve, je croquerai le tien
S’ils ont le même goût c’est qu’ils lient nos destins
Respire son odeur, sa douceur, son parfum
L’éternité, l’infini du rêve, mon tendre chemin.

Rêverie, emporte-moi dans ton voyage passionné
Enlève-moi, emmène-moi dans tes bribes veloutées
Où il fait si bon dormir, se blottir et se bercer
Nourris-moi de ce morceau de rêve à croquer.


Marine plus souvent appelée Little Snoopy , Pommerit Jaudy, 18 ans

 

 

Magalie, le 19/05/2003

VOYAGE ETERNEL.

lorsque mes pensées s'arrêtent sur ton souvenir,
mon cœur se serre et il pleut dans mes yeux....

Ces sentiments uniques et profonds que nous partageons
Demeurent toujours en moi et
Tes simples mots si sincères, emprisonnent encore mes pensées.

Notre vie a deux était attachante et merveilleuse,
Même si elle n'a pas été longue.
J'aurais voulu qu'elle dure toute une vie,
Mieux encore, toute une éternité.

Mais malheureusement cette créature,
A la fois effrayante et attirante,
Mais malgré tout, intrigante,
T'attendait et te guettait.

Elle est venue subitement,
Comme une voleuse, elle t'as emporté
Et tu l'as suivi,
Sans même un au revoir pour moi.

Tu m'as laissé seule et tu es parti
Vers cette destination inconnue
Avec celle qui avait mi fin à tes jours
Et contre qui tu ne pouvais résister.

je t'aime mon amour, je t'aime à jamais,
Malgré cette barrière invisible qui nous sépare;
Mais je garde espoir car
Je sais qu'un jour la mort m'emportera aussi.

salut tout le monde, je voulais seulement dire bravo à Malorie pour ''l'enfant du noir'' et merci à Marine pour ses encouragements. bisous à tous et à bientôt.

Magalie , Bruxelles, 16 ans

 

 

Fabiola, le 19/05/2003

coucou à tout le monde !
je voulais dire à Marine que son poème "cœur d'enfant" est superbe, magnifique et, plus encore, bravo à tous les poètes.

Fabiola , Aubagne, 16 ans

 

 
pages résultantes :226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295
 
Recherche :