rbre à oèmes
Pour les enfants et pour les raffinés

Recherche :  
 

Voici les messages et les poèmes qui nous ont été envoyés
( 4544 feuilles sur notre arbre ! )
pages résultantes :237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306
 
Tu peux aussi déposer une feuille
 

Mounien Marjorie, le 04/05/2003

Voici mon Nouveau poème, j'espère qu'il vous plaira.
Je tiens à vous dire que vos poèmes sont de plus en plus beaux.
Cela montre bien que plus l'arbre grandit et plus nous évoluons avec lui...Bravos à tous!!!

Haine,

Ce sentiment est tellement malsain
Mais tellement de personne l’éprouve
Nous devrions nous tenir la main
Mais au lieu de cela du sang coule…

Il faudrait le tenir en cage
Pour ne plus avoir affaire à lui
Tout cela n’est que lourd mirage
Déjà je le vois prêt à s’enfuir .

Il se reproduit à l’infini
Et se dissout dans l’âme de l’homme
L’être peut alors froncer les sourcils
Les traces ne s’effaceront pas à la gomme

Mounien Marjorie , Sarcelles, 16 ans

 

 

MiMi, le 04/05/2003

Je voulais seulement dire premièrement bravo milie!!!ton poème place au théâtre est vraiment beau!!!!je te remercie beaucoup de m'avoir donner le goût d'écrire ma couz!J't'admire beaucoup!
Merci aussi Marine pour ton message! Ça m'a fait très plaisir! Surtout de quelqu'un qui a autant de talent que toi!
Merci à vous deux!

MiMi , Boucherville, 13 presque ans

 

 

Clerc Maeva, le 04/05/2003

Mon arbre

Mon arbre est le plus beau de tous
Il est simple avec beaucoup de feuilles
Ou est ce qu'il vit ?
Il vit à côté de chez moi

Je voudrai m'en occuper
Mais je ne sais pas si j'ai le droit
Car il n'est pas à moi
Je ne sais pas si on l'arrose, je suis inquiète

Moi, je l'aime et je veux qu'il vive longtemps
Je compte sur les gens qui s'en occupent
Je l'aime de tout mon coeur,
Car c'est mon arbre...

Clerc Maeva , Dijon, 9 ans

 

 

Olivier Aurélie, le 03/05/2003

Ce poème a été écrit en l'honneur de mon grand-père. Il est décédé en 2002 et il me manque vraiment beaucoup.

PAPY.

Papy,
Dieu t'as appelé près de lui
Et toi, tu l'as suivi.
Tu es parti par un soir d'hiver
Sans que nous n'ayons rien pu faire.
Jean était ton prénom
Et papa, papy ou grand-père
Etait ton surnom.
Ton sourire et ta gaieté
enflammaient les cœurs
Et apportait du bonheur
A tout ceux que tu rencontrais sur ton chemin
Qu'il soit de ta famille ou étranger.
Tu as combattu pour sauver ton pays
Et pour cela, je te remercie.
Tu priais pour un monde meilleur
Malheureusement, certains hommes
N'ont aucun coeur
Et ne sèment autour d'eux que le malheur.
Papy,
Je te remercie
De m'avoir donné goût à la vie.
Tout tes éclats de rires et tes manies,
Resteront à jamais gravés
Dans mon petit cœur d'adolescent
Jusqu'à la fin des temps.
Je ne saurais jamais te dire
A quel point tu me manques
Mais en tout cas,
je n'ai pas peur de crier haut et fort:
"Papy,
Tu as été et tu resteras
le plus merveilleux et fabuleux des trésors
qu'un enfant puisse aimer
où que tu soies!"
MERCI PAPY !!!

Voilà ce petit poème que j'ai composé en pensant de tout mon cœur à ce grand-père super qui j'espère est heureux là où il est.

Nous l’espérons également, chère Aurélie, et sommes tous très heureux de t’accueillir ; toi qui a bien voulu nous faire partager le souvenir de ton "plus merveilleux trésor". Le jardinier

Olivier Aurélie , Musson (Belgique), 15 ans

 

 

Charlotte, le 03/05/2003

Bonjour à tous, j'ai découvert ce site par hasard, je cherchais un poème à envoyer à mon ami, et en lisant vos œuvres, je me suis surprise une heure après à lui envoyer mon propre poème. Je suis loin d'être une artiste mais qui mieux que moi pouvait parler de l'amour qui m'inonde ? J'attache une grande importance à la différence entre la beauté et le charme, un poème peut-être très bien construit avec des belles rimes, mais, s'il n'est pas sincère, il ne touchera aucun cœur, même pas celui de l'auteur. Exprimer SES sentiments par SES mots - tout le monde est différent - c'est ce qui fait notre force, tous vos poèmes ont une force, un style, une originalité, un but, et une origine. Voilà pourquoi je ne féliciterai personne en particulier mais tous les petits poètes que vous êtes. Merci.

Charlotte , Challans, 17 ans

 

 

Marine plus souvent apelée Little Snoopy, le 03/05/2003

Je tenais juste à passer quelques "bravo", surtout à MiMi pour son poème "le loup de mes rages accumulées", il est très beau, tu n'as pas à douter de tes talents de poète car je suis sûre que l'arbre est très fier de porter de si belles feuilles, alors continues à nous faire partager tes merveilles d'écriture.

Bravo également à Milie pour "place au théatre", quelle pêche ! quel style ! quel scénario ! C'est vraiment génial, cela te va si bien d'écrire avec autant de hargne, de puissance et de passion, encore bravo !

Bravo également à Anais, comme le dit si bien le jardinier, ton poème est très émouvant, merci de nous faire partager ton si grand bonheur.

Caroline, j'adore "petites oreilles", il est fabuleux, vraiment. Ton poème n'est pas un simple assemblage de mots sur un papier, quand on le lit, on voit, on entend, les images et les sons prennent vie entre les lettres, vraiment c'est une pure merveille, j'avais rarement ressentie cela en lisant un poème, continue c'est si beau !

Bienvenue à Caro, j'ai hâte que tu nous fasses partager tes nouvelles poésie, allez lance toi !

Bravo également à ShookOnes, je lis tes poèmes sur l'arbre depuis le début, mais je n'avais jamais eu l'occasion de te témoigner mon admiration, je les apprécie beaucoup, c'est ton style particulier qui m'interpelle et me retiens, vraiment bravo en espérant te relire bientôt !

PS : Merci ma petite Priscou pour ton "Joyeux anniversaire" qui m'a fait très plaisir !

Marine plus souvent apelée Little Snoopy , Pommerit Jaudy, 18 ans (hé ans

 

 

Caroline, le 02/05/2003

Petites oreilles

J'entends vaguement mon nom résonner
J'entends distinctement les voix du rez-de-chaussée
Cris des enfants dans la rue d'à côté
Cris des oiseaux pour leurs bien-aimées
Pour le chien des voisins, cris imposés
Portes de voitures claquées
Dans le jardin, silence complet
Bruit de la plume sur mon papier
Grognement du vent dans le ciel bleuté
Ricanements heureux pour des trouvailles maîtrisées
Dans la chambre, ma cousine, chante sa chanson préférée
Pleurs des bébés car ils sont affamés
Bruit des feuilles balayées par le vent
Sifflement joyeux du passant de sept heures,
Dans l'aéroport, un avion a décollé.

Caroline , Thiais, 11 ans

 

 
pages résultantes :237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306
 
Recherche :