rbre à oèmes
Pour les enfants et pour les raffinés

Recherche :  
 

Voici les messages et les poèmes qui nous ont été envoyés
( 4544 feuilles sur notre arbre ! )
pages résultantes :238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307
 
Tu peux aussi déposer une feuille
 

Pagliuca Aurelie, le 02/05/2003

acrostiche de ‘Bryan’, mon petit cousin :

Brille dans la lumière
Rayonne de bonheur près de la rivière
Yeux bleus comme une pierre
Arrive près de la barrière
Nerveux comme un lièvre.

Pagliuca Aurelie , Horne, 14 ans

 

 

Mounien Marjorie, le 02/05/2003

L’ANGE DECHU

Je voudrais comprendre les Hommes
Pourquoi croient-ils en cette existence ?
J’ai effacé cette idée à la gomme
Car la vie n’est pas romance.

J’ai continué à croire en lui
En son esprit transparent et bon
Mais j’ai compris que la vie est pluie
Je voudrais dormir grâce au poison

J’ai toujours voulu être un modèle
Et croire en lui et tous ses miracles
Aujourd’hui j’arrache mes belles ailes
J’ai trop eu la foi pour l’oracle
Mais Dieu n’est plus qu’un lourd mirage…

Mounien Marjorie , Sarcelles, 16 ans

 

 

Christian, le 02/05/2003

dans un bateau doré, je me suis enfermé.
personne n'aura la clef, sauf toi, ma bien-aimée.

Christian , Bruxelles, 18 ans

 

 

Priscou, le 01/05/2003

Bon anniversaire little snoopy.
Grosses bises à tout le monde.

Priscou , Belleville, 15 ans

 

 

Lindsay.l, le 01/05/2003

Merci maman,
Merci maman pour le soleil qui brille dans mon coeur.
Merci maman.
Pour toutes les merveilles que tu me donnes.
Merci maman.
Parce que tu m'aides dans la vie de tous les jours.
Merci maman.
Pour les calins que tu me donnes tous les jours.
Merci maman.

Tu resteras toujours dans mon coeur.
Je t'aime maman.

Lindsay.l , Marbisous. Belgique, 13 ans

 

 

Marie TRICAUD, le 01/05/2003

Grammaire

Arrière!
Grammaire
Nous ne voulons pas
De tes affreux exploits
Comme faire souffrir les élèves
Qui font d’horribles rêves
Tu nous gâches nos week-end
En te croyant la reine
Avec toi, nos vacances,
Vraiment, n’ont aucun sens
Tu veux nous faire apprendre
Tes phrases compliquées
Avec pleins de méandres
Pour bien nous énerver
Et avec tes griffes
Nous faire avaler
Tes méchants adjectifs
Et tes répugnants C.O.D.

Mais puisqu’il faut suivre
Les subordonnées relatives
Et avoir mangé et bu
De l’épithète et de l’attribut
Nous allons regarder dans le sommaire,
Quelles sont les pages de la grammaire
Et apprenons, apprenons
Toute la ponctuation
La voix active et la voix passive
La phrase affirmative
Le complément de nom,
Les pronoms et l’apposition
L’accord sujet-verbe,
Les adverbes,
Les mots invariables,
Et le livre sur la table
Alors ne perdons pas de temps
Ne soyons pas si bêtes,
Faisons rentrer les déterminants
Dans notre petite tête…

… et grâce à la grammaire, tu nous écris un merveilleux poème ! Bienvenue Marie ! Le jardinier

Marie TRICAUD , Paris, 11 ans 1/2 ans

 

 

Anaïs Picard, le 01/05/2003

J'ai passé trois jours chez mes grands-parents paternels. Comme je ne les vois presque jamais, je suis toujours très heureuse d'aller chez eux (je ne les ai pas vu pendant 8 ans). Cette fois-ci, ils n'ont pas arrêté de me parler, de me raconter...
Ils m'ont parlé de tout : depuis leur enfance jusqu'à maintenant.
En rentrant de mon séjour chez eux, j'avais le bonheur dans le coeur. Voilà alors ce que j'ai écrit, le 23 avril :

Je ne sais pas si tu imagines
Ce qu'est de connaître ses origines.
En trois jours je reçois une histoire,
Un passé, des racines .... je n'ose y croire.
C'est merveilleux d'apprendre d'où l'on vient,
De découvrir son passé lontain,
Les erreurs commises par les parents
Reproduites ensuite par leurs enfants.
Je ne suis pas la fille du hasard,
Je suis le fruit de toute une histoire ;
C'est ce que j'ai enfin découvert
Grâce à mon grand-père et ma grand-mère.

Merci de nous faire partager cette bien jolie et émouvante découverte que tu viens de vivre ! Le jardinier

Anaïs Picard , Wauthier-Braine (Belgique), 16 ans

 

 
pages résultantes :238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307
 
Recherche :