rbre à oèmes
Pour les enfants et pour les raffinés

Recherche :  
 

Voici les messages et les poèmes qui nous ont été envoyés
( 4544 feuilles sur notre arbre ! )
pages résultantes :241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310
 
Tu peux aussi déposer une feuille
 

Gaëlle, le 27/04/2003

j'aime manger pour la santé
j'aime l'école pour la parole
j'aime jouer avec les bébés
j'aime tout ce qui est doux
mais mon coeur est ailleurs

Gaëlle , Bruxelles, 8 ans

 

 

Malorie, le 27/04/2003

La raison n'est rien de plus qu'une structure artificielle imposée au monde par ceux qui ont foi en elle, et les étoiles ne promettent rien à personne.

Malorie , st Paul(île de la Réunion), 18 ans

 

 

Lila Autier, le 27/04/2003

Larme

Les pensées vagabondes,
L'esprit folâtrant sur son chemin de ronde,
Dans la poussière d'étoiles, un tourbillon sans sens,
La tristesse étrange vient prendre sa naissance.
Les regrets en arc-en-ciel
Dans la pluie de soleil
Trouble le cœur pour une larme seule,
Entraînant dans sa suite les autres qui ne le veulent.
C'est dans une larme qu'on voit ce qu'on ne peut pas voir,
C'est dans une larme qu'on sait ce qu'on ne peut savoir.
Les reflets du cœur étouffés,
Les rêves désabusés,
On vit au rythme lancinant
Des notes que nous souffle le vent
Mais toujours vit l'hiver des quatre saisons
Où éclate follement la simple déraison
Le soleil de la nuit et la lune du jour,
Eclairent par instant un fugitif amour
Et toutes les larmes coulent sans la moindre arabesque,
Pour leur triste convoi, ce serait trop grotesque.
Chacune, éclat de la souffrance,
Du trop plein de rancœur, de la triste évidence.
C'est dans une larme qu'on voit ce qu'on ne peut pas voir,
C'est dans une larme qu'on sait ce qu'on ne peut savoir.

Lila Autier , St Maur, 13 ans

 

 

Fabiola, le 27/04/2003

Salut à tous ! J’adore la poésie même si, contrairement à certains d’entre vous, je n’ai pas un réel talent. Je voulais vous dire que j'ai trouvé vos poèmes très beaux ; surtout ceux de little snoopy.
Bonne continuation.

Note du jardinier : Bienvenue Fabiola! Nous sommes tous très heureux de t'accueillir. Merci la prochaine fois de laisser ton adresse courriel.

Fabiola , Aubagne, pas très loin de Marseille, 16 ans

 

 

Sophie F., le 27/04/2003

Le papillon

Petit matin de printemps
Au lever du soleil
Papillon sort de son cocon
Il est beau avec ses ailes multicolores
Les brebis le regardent avec envie, elles, si blanches, si neutres
La colombe, elle même, est jalouse
De ses couleurs.
On le regarde avec admiration.
Pour nous autres, humains, la couleur meurt.

Sophie F. , Clermont- Ferrand, 10 ans

 

 

Melody, le 27/04/2003

Imaginer

un homme, tout seul, au ciel
qui n'a rien à faire
puis soudain,
il se rend compte qu'il peut créer son monde

il créa la femme
les enfants, les animaux
les flammes
puis l'eau.

il créa l'infini,
les planètes,
il n'eut pas fini
bien que son monde n'était pas net.

il créa le sport, la terre, les aliens.
les forts, l'éclair, les plaines.
les ports, les quais, la Seine.

il créa encore et encore.
il crée toujours.
d'ailleur, il s'était fait le ciel.
la guerre et la paix.
l'homme est un dieu.
qui imagine, sans faire de frais.

Melody , Sartrouville, 9 ans1/2 ans

 

 

Fabiola, le 26/04/2003

POUVOIR
Si j’avais pu décider,
Je t’aurais gardé,
Si j avais pu choisir mon avenir,
Je t’aurais interdit de partir,
Mais non, je n'ai pas eu ce droit : celui de faire un choix
Si j'avais pu faire un voeux
Il aurait été de ne jamais te dire adieu,
Mais il ne s’est pas exhaussé,
Neuf années se sont écoulées
Sans toi à mes côtés,
Et mes pensées sont encore là,
Ainsi que tout mon amour pour toi.

Fabiola , Aubagne, 16 ans

 

 
pages résultantes :241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310
 
Recherche :