rbre à oèmes
Pour les enfants et pour les raffinés

Recherche :  
 

Voici les messages et les poèmes qui nous ont été envoyés
( 4544 feuilles sur notre arbre ! )
pages résultantes :247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316
 
Tu peux aussi déposer une feuille
 

Leflon Alicia, le 19/04/2003

la poésie
nous fait rêver
les papillons nous font danser
et le soleil briller

Leflon Alicia , Le Mesnil Esnard, 11 ans

 

 

Malorie, le 19/04/2003

la poésie
nous fait rêver
les papillons nous font danser
et le soleil briller

Malorie , st paul (Ile de la Réunion), 18 ans

 

 

Mounien Marjorie, le 19/04/2003

Voici mon nouveau poème.
J'en profite pour remercier le jardinier qui garde si bien son petit arbre...

Sa femme est douce, belle et bonne
Elle garde les enfants et cuisine bien
Mais intérieurement elle sanglote
Son mari ne se doute de rien

Il peut lui acheter tout ce qu’elle veut
Elle, elle veut juste qu’il lui appartiennent
L’homme disparaît dehors, il pleut
Il apparaît dans une autre maisonnette

A qui est cette vieille maisonnette ?
C’est celle d’une pauvre qui veut de l’argent
L’homme a tout ce qu’il faut, et cherche ailleurs
Sa femme garde ses enfants et nettoie

Vous-rendez vous compte a quel point c’est bête ?
Le père donnerait tout pour les enfants
La femme dans son lit doucement meurt…
Les enfants s’éloignent de leur « papa » .


Mounien marjorie

Mounien Marjorie , sarcelles, 16 ans

 

 

Marine plus souvent appelée Little Snoopy, le 19/04/2003

Mon premier jour de vacances m'a enfin permis de renouer avec ma tendre plume, je vous livre donc mon tout dernier poème, il est tout neuf !

A-douceur
(à Florian)

Me voilà à nouveau à t’écrire des vers
Des rimes qui apaisent le trop-plein de mots
Enfermé dans mon cœur comme une tendre prière
Qui viendra te murmurer mon plus bel écho.

Je t’ai dit ma souffrance, ma tendresse aussi
Tu as su écouter, me comprendre surtout
Consoler mon cœur, adoucir ma peine, mes cris
Effacer les larmes et la douleur qui rend fou.

Un an de réconfort trouvé à tes côtés
Même si nous éloigne encore la trop folle absence
Je puise dans le souvenir d’un regard donné
Le mystère, la force de vivre et la prudence.

Jour après jour tu m’as appris le vrai bonheur
La pureté d’une tendre confiance, la patience
Et à cueillir l’instant présent comme une fleur
Fleur de Vie que tu m’offres pour ma renaissance.

Ces mots te diront le manque, ta place à mes yeux
La peur de te perdre un jour qui tuera mon cœur
Ta présence m’envahit comme un sillage précieux
Souffle-moi tes mots pour adoucir m’A-douceur.

Voilà !
@+++

PS : Milie, Alexis, Hélène, Malorie, Priscou, Stéphanie, Lia, Guillaume, Marjorie, ... vos poèmes sont toujours aussi beaux, l'arbre doit etre tout ému de porter tant de douceur, de mystère, de beauté ...

Marine plus souvent appelée Little Snoopy , Pommerit Jaudy, 17 ans (18 ans

 

 

Alice, le 17/04/2003

Avril

Déjà les beaux jours, la poussière
Un ciel d'Azur et de lumière
Les mûrs enflammés, les long soirs
Et rien de vert : à peine encore un reflet rougeâtre décors
Les arbres aux rameaux noirs

Ce beau temps me pèse et m'ennuie
Ce n'est qu'après des jours de pluie
Que doit surgir en un tableau
Le printemps verdissant et rose
Comme une nymphe fraîche et close
Qui souriante sort de l'eau.

Gérard de Nerval

Merci Alice de nous faire partager le plaisir de lire ce poème. Quels autres écrits de de nerval aimes-tu ? Le jardinier

Alice , Saint-Brieuc, 10 ans

 

 

Milie, le 15/04/2003

Avril

Déjà les beaux jours, la poussière
Un ciel d'Azur et de lumière
Les mûrs enflammés, les long soirs
Et rien de vert : à peine encore un reflet rougeâtre décors
Les arbres aux rameaux noirs

Ce beau temps me pèse et m'ennuie
Ce n'est qu'après des jours de pluie
Que doit surgir en un tableau
Le printemps verdissant et rose
Comme une nymphe fraîche et close
Qui souriante sort de l'eau.

Gérard de Nerval

Merci Alice de nous faire partager le plaisir de lire ce poème. Quels autres écrits de de nerval aimes-tu ? Le jardinier

Milie , St-Charles-Borromée (Québec), 17 ans

 

 

Hélène et Anne, le 15/04/2003

Votre site est très agréable à regarder
Bonne chance pour la suite
Et vive la poésie et les jeunes poètes en herbe

Hélène et Anne , Grenoble, 20 ans

 

 
pages résultantes :247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316
 
Recherche :